Projets pilotes

Au cours des 3 appels à projets lancés par le Brussels Waste Network (BWN) depuis 2010, près de 20 projets ont été soutenus (les résultats en sont présentés dans les onglets suivants). Depuis 2016 et la création du PREC, Programme Régionale d’Economie Circulaire, les appels à projets du BWN ont été englobés dans Be Circular. 1.5 millions € sont disponibles chaque année pour les entreprises pour développer des projets circulaires. Plus d’infos sur : http://www.circularprojects.brussels/

Envie d’en savoir plus sur les projets mis en oeuvre grâce au Brussels Waste Network?
Découvrez-les en cliquant sur les liens dans les onglets suivants.

 

Le Brussels Waste Network permet aussi aux entreprises de participer à des projets pilotes en fournissant une aide financière et méthodologique.

La Région fournit une aide financière, sous forme d’un cofinancement, ainsi qu’un accompagnement méthodologique coordonné et géré par BECI pour la réalisation des projets sélectionnés par le Comité de Sélection à l’issue de l’appel à projets.

L’aide financière de la région pour la réalisation des projets-pilotes se situe dans le cadre d’un partenariat privé-public. Le montant de l’aide accordée aux projets sélectionnés s’élève à maximum 65%des dépenses éligibles dans le cadre et dans les limites de l’enveloppe globale définie pour l’ensemble des projets. Le montant financé par la Région ne dépasse pas 25 000 €(TVAC) par projet.

BECI, assure un soutien méthodologique personnalisé pour les fédérations et regroupement d’entreprises lors de l’appel à projets et pendant la mise en œuvre des projets sélectionnés. Ce soutien méthodologique est assuré par le conseiller-coordinateur BECI.

Enfin, le conseiller-coordinateur BECI assure un rôle d’interface entre Bruxelles-Environnement et le porteur de projet.

Découvrez ci-dessous les premiers projets accompagnés par le Brussels Waste Network en 2010 :

  • Prévention de déchets de bureau (AGORIA)

Le projet d’AGORIA vise à améliorer la prévention des déchets dans les bureau, en constituant et en animant un “réseau apprenant” de 10 à 20 entreprises souhaitant participer au projet. Les entreprises participantes s’engageront dès le départ en réalisant une mesure « zéro » avant le démarrage du projet. Le projet sera clôturé par la rédaction d’un plan de route basé sur les expériences acquises au sein des entreprises participantes. Ce plan de route constituera un outil qui sera diffusé auprès de toutes les entreprises bruxelloises ayant des activités de bureau.

Les 3 antennes Atrium actives dans la commune de Molenbeek réalisent un projet commun de sensibilisation des commerçants à une meilleure gestion des déchets. Les commerçants et exploitants d’établissements Horeca bénéficieront, sur base volontaire, d’un audit de départ et d’un accompagnement personnalisé pour la mise en œuvre des recommandations issues de cet audit déchets.

Atrium Porte de Namur formera son management et ses stewards à la problématique des déchets. Les stewards réaliseront sur base volontaire des audits dans les commerces du quartier et sensibiliseront les commerçants à la problématique des déchets.

  • Etat des lieux et difficultés dans la gestion des déchets des PME de l’industrie graphique (FEBELGRA)

Le projet réalisé par Febelgra vise à obtenir une meilleure connaissance de la problématique déchets au sein du secteur à Bruxelles, tout en proposant des pistes d’action aux entreprises participantes. Concrètement, une quinzaine d’entreprises bruxelloises du secteur se verront proposées un audit déchets. Ces audits seront suivis d’un rapport individuel pour chaque entreprise participante, ainsi que d’un rapport sectoriel dressant l’état des lieux de la question au sein des entreprises bruxelloises du secteur.

  • Pertes de nourriture au sein des entreprises alimentaires (FEVIA)

Le projet réalisé par FEVIA vise à identifier la problématique de la perte de matières premières dans la chaîne de production et ce sur la base d’un audit réalisé auprès d’un tiers des industries alimentaires situées en Région de Bruxelles-Capitale. Chaque entreprise auditée recevra un rapport individuel et une brochure globale destinée aux autres industriels du secteur synthétisera les différents cas de figure analysés.

Le projet de la Maison de l’Emploi de Schaerbeek vise à améliorer la prévention et la gestion des déchets par la mise sur pied d’une ECO-team composée de volontaires émanant des trois structures de la Maison de l’Emploi. La première étape du projet consiste à la réalisation d’une étude par un expert externe sur la gestion des déchets des trois structures avec pour objet de dresser un état des lieux objectif des pratiques en matière de gestion des déchets. L’éco-team établira ensuite un plan d’action. La mise en œuvre de ce plan d’action devra permettre d’aboutir à des résultats mesurables en matière de prévention et gestion des déchets. Les déchets concernés sont des déchets issus des activités de bureau, mais également des déchets plus particuliers issus de formations au pavage, à la menuiserie et au jardinage.

Le Parc des Expositions de Bruxelles souhaite mettre en place le tri sélectif des déchets lors des différents évènements organisés sur le site. Ceci implique une sensibilisation des multiples intervenants à la problématique de la prévention et la gestion des déchets.

Découvrez ci-dessous les projets accompagnés par le Brussels Waste Network en 2012 :

Ce projet avait un double objectif : il visait à sensibiliser les commerçants du quartier à la problématique des déchets et plus particulièrement à celle des déchets organiques tout en menant parallèlement une étude de faisabilité technico-économique pour tenter d’améliorer la gestion des déchets organiques d’Abattoir.

La Lustrerie souhaitait aborder la problématique de la gestion des déchets au sein du centre au travers d’un modèle participatif.  L’objectif était de constituer une Eco-Team composée de volontaires émanant des entreprises du centre qui se réuniraient régulièrement pour mettre en place un certain nombre d’actions environnementales.

  • Let’s all recycle with Brussels hotels (BHA)

Ce projet avait pour objectif l’amélioration de la prévention et de la gestion des déchets dans les hôtels bruxellois via la conscientisation et le dégagement de pistes d’actions adaptées à ce secteur. La BHA a accompagné une petite dizaine d’hôtels à Bruxelles leur offrant le cadre pour mettre en place un plan d’action dans leur établissement. Grâce à ces expériences de terrain, la BHA a créé un guide pratique sur la gestion des déchets dans le secteur hôtelier.

  • Preventie van papierafval in de grafische sector (Febelgra)

L’objectif de ce projet était la réduction des déchets papier par un certain nombre de techniques ainsi qu’une prise de conscience et une sensibilisation de la hiérarchie et du personnel. Febelgra a travaillé activement avec quelques entreprises graphiques sur la prévention des déchets papier, leur offrant un accompagnement personnalisé et des pistes d’actions concrètes.

L’objectif de ce projet était la réduction des déchets papier par un certain nombre de techniques ainsi qu’une prise de conscience et une sensibilisation de la hiérarchie et du personnel. Febelgra a travaillé activement avec quelques entreprises graphiques sur la prévention des déchets papier, leur offrant un accompagnement personnalisé et des pistes d’actions concrètes.

Ce projet a permis de compléter le guide de prévention des déchets papier dans le secteur graphique réalisé dans le cadre d’un projet PRESTI en Flandre et de le traduire en français. Vous pouvez le consulter ici.

  • Sensibilisation à la gestion intégrée et multi-filières des déchets du Marché Matinal de Bruxelles et identification des voies d’amélioration de la situation existante (MaBru)

Le projet développé par MaBru avait pour objectif d’identifier les moyens logistiques qui  pourraient permettre d’améliorer la gestion existence de tous les déchets sur le site. Parallèlement, il visait à sensibiliser les acheteurs et les concessionnaires aux principes de prévention et de gestion responsable des déchets ainsi qu’aux bonnes pratiques à adopter pour les mettre en application. Les résultats des études concernant l’évaluation de la situation existante et les voies d’amélioration possibles ont permis à MaBru d’avancer dans son projet sur le long terme et de passer à une étude concrète de faisabilité de perfectionnement du tri sur site.

Afin de poursuivre le travail engagé par les Antennes de Molenbeek et Porte de Namur pour le BWN 2010 et suite au constat d’une faible maitrise de la thématique du tri des déchets par les commerçants des snacks et des sandwicheries, nous avons souhaité mettre en place des actions de sensibilisation, d’information, et de prévention à leur intention. Le projet comprenait deux phases : une première phase de sensibilisation/communication suivi d’une seconde phase de mise en place du tri sélectif. La pérennité de ce projet fût assurée par une nouvelle fiche à ajouter dans le guide de bonnes pratiques réalisé dans le cadre du BWN2010 et par le staff formé des antennes. Le projet est reproductible dans toutes les sandwicheries en RBC.

Découvrez ci-dessous les premiers projets accompagnés par le Brussels Waste Network en 2015 :

  • De la semence au compost – Vert d’Iris International

Vert d’Iris International, actif dans le maraîchage local bruxellois, propose depuis septembre 2015 un nouveau service à ses clients. Au lieu d’opérer leur livraison et de retourner à vide à leur potager, ils remplacent dans leur véhicule les produits frais livrés par les déchets organiques produits par leurs clients. Ces déchets une fois collectés sont acheminés au terrain à Neerpede où ils sont utilisés pour alimenter le compost qui nourrit les cultures BIO de Vert d’Iris. Ce projet de logistique inverse a réuni 10 entreprises volontaires dans la démarche et a permis de ne pas incinérer 6,6 tonnes de déchets organiques.

Alix Bricteux - alix.bricteux@vertdiris.net

  • PET Waste to object recycling – Tridea

Deux jeunes entrepreneurs n’avaient qu’un seul objectif relocaliser la valorisation des ressources en Belgique ou tout le moins au Benelux grâce à la production de matières secondaires à haute valeur ajoutée. Leur idée : utiliser les déchets émis aujourd’hui par votre entreprise pour créer les objets que vous utiliserez demain avec vos clients et collaborateurs grâce à la technologie de l’impression 3D. Grâce à des partenariats riches, le projet se développe de plus en plus localement nourrissant l’économie bruxelloise.

Philippe Merillet – pm@tridea.co

  • Nos déchets valent de l’or – Village Partenaire

Le projet de Village Partenaire visait à explorer de nouvelles pistes de valorisation locale des déchets produits dans un centre d’entreprises. Ainsi il pourra servir de modèle à d’autres centres d’entreprises et gestionnaires de copropriétés grâce à la production d’un guide de bonnes pratiques. Le projet a permis par exemple d’approfondir et de valoriser le fonctionnement du centre de tri, du compost, du vermicompost, de l’unité d’aquaponie, du poulailler, ainsi que l’échange de flux entre locataires.

Pierre Léger -  pierre.leger@villagepartenaire.be

  • Marché Propre –  Abattoir

Abattoir, acteur incontournable du paysage bruxellois, d’ores et déjà très engagé dans l’environnement a lancé avec le BWN un projet pilote visant à supprimer radicalement ces sacs dans l’enceinte du marché. Son objectif est de devenir un marché exemplaire et de produire les outils nécessaires à leurs collègues pour suivre le même chemin d’un marché plus propre et respectueux de l’environnement.

Mohamed Ibrir – mohamed.ibrir@abattoir.be

  • Meetings Go Green – MPI

Un autre secteur très touché par la production de grandes quantités de déchets est celui de l’organisation d’événements professionnels. Pour sensibiliser et offrir de nouvelles solutions innovantes, Meeting Professional International (MPI) a pris l’initiative avec l’aide de deux bureaux d’études (21 Solutions et Yuzu) de travailler sur la question.  Grâce à des ateliers thématiques et à l’accompagnement d’entreprises, MPI a l’ambition de diminuer drastiquement l’empreinte environnementale de son secteur en offrant les outils nécessaires pour faciliter ce changement.

Mariska Kesteloo –  administration@mpi-belgium.be

  • Gestion des déchets interactive – Traxio

Traxio, anciennement appelé Federauto a créé un outil 3D de visualisation interactive d’un garage qui permet aux professionnels du secteur de limiter les déchets qui sont produits dans leur atelier ainsi que la manière la plus appropriée de les traiter, en conformité avec la réglementation. L’outil permet à la fois de sensibiliser la profession à une bonne gestion de ses déchets spécifiques, souvent dangereux, et de rendre accessible la législation assez complexe qui réglemente leur pratique.

Ilse Vervloet – ilse.vervloet@traxio.be