Déchets de bureau

Deux constats importants à Bruxelles:

- le secteur tertiaire représente à l’heure actuelle la plus grande partie de l’emploi ,

- le tissu des entreprises bruxelloises est constitué de plus de 90% de PME.

Les déchets de bureau représentent donc une grande partie des déchets générés sur ce territoire. Il ne faut donc pas les négliger.

Par activité de bureau, il faut entendre en RBC : les administrations; les services aux entreprises ; les institutions financières; la poste et les télécommunications mais aussi les activités immobilières et de façon générale toutes les activités de bureaux présentes au sein des autres activités (sièges administratifs…). Il s’agit du papier/carton, des déchets électroniques, des petits déchets dangereux (piles, ampoules,..) et autres déchets (tels que le PMC, le verre, les emballages,…).

Prévention et gestion des déchets de bureau

Le projet d’AGORIA vise à améliorer la prévention des déchets dans les bureaux, en constituant et en animant un “réseau apprenant” de 10 à 20 entreprises souhaitant participer au projet. Les entreprises participantes s’engageront dès le départ en réalisant une mesure « zéro » avant le démarrage du projet. Le projet sera clôturé par la rédaction d’un plan de route basé sur les expériences acquises au sein des entreprises participantes. Ce plan de route constituera un outil qui sera diffusé auprès de toutes les entreprises bruxelloises ayant des activités de bureau.

En savoir plus


The Green Approach – Belgacom

Belgacom a participé de 2010 à 2012 au programme Brussels Waste Network. Dans le cadre de ce programme Belgacom a réduit la quantité de papier utilisé par ses employés et a également instauré le tri sélectif des déchets PMC, avant même que l’obligation soit instaurée. Vous trouverez ICI le lien vers la présentation de ce projet donnée lors de notre réunion réseau BWN.


Think Outside the box !

Le projet de la Maison de l’Emploi de Schaerbeek vise à améliorer la prévention et la gestion des déchets par la mise sur pied d’une ECO-team composée de volontaires émanant des trois structures de la Maison de l’Emploi.

Rapport final