Kan banker være deres egen bank? Deutsche Bank, BNY Mellon planlægger depotydelser

Eksperter siger, at bygningsopbevaringsløsninger er vanskelige, men bliver afgørende vigtige, da krypto bliver mere værdifuld.

Da flere banker forbereder crypto depottjenester, skal indehavere nu vende et gammelt Bitcoin-ord på hovedet: er bankerne parat til at være deres egen (og andres) bank?

I sidste uge meddelte BNY Mellon, den ældste bank i USA, at de ville tilbyde depotløsninger og afstå fra pres fra institutionelle investorer . Ligeledes viser dokumenter fra december, at Deutsche Bank også planlægger en depotløsning sammen med handel og udstedelse af token-tjenester.

Mens begge banker er veletablerede og har erfaring med at håndtere en bred vifte af aktiver, betyder det ikke nødvendigvis, at de er forberedt på kryptoopbevaring .

”Digitale aktiver adskiller sig fuldstændigt fra traditionelle aktiver som obligationer, aktier og statsskibe. Digitale aktiver decentraliseres af design, og deres ejerskab er derfor afhængig af en helt anden model, der ikke kan genbruge den eksisterende centraliserede infrastruktur i den traditionelle bankverden. For at opbevare kryptoaktiver har du brug for en helt ny infrastruktur på plads, ”sagde Jean-Michel Pailhon, vicepræsident for forretningsløsninger hos Ledger i et interview med Bitcoin Era.

Selv for institutioner, der er kryptoindfødte, er forældremyndighed ekstremt kompleks. Bare sidste år led kryptobørs KuCoin af et hack, der nettede angriberen over 200 millioner dollars. At have forældremyndighed over store beløb skaber en attraktiv honningpotte for fremtidige angribere, og ifølge eksperter nærmer ikke engang mange større kryptoudvekslinger ordentligt sikkerhedsforhold.

”Kun et par krypto-udvekslinger som Kraken, Gemini og Binance investerer en masse penge for at bevise korrekt intern kontrol over deres personlige private nøgleradministrationsprotokoller,” sagde Dyma Budorin, medstifter og administrerende direktør for Hacken til Cointelegraph sidste år.

Hvis de store banker ønsker at nærme sig sikkerhed rigtigt, har de faktisk tre muligheder, sagde Pailhon

“De kan indgå kontrakt med en eksisterende reguleret depotmand, de kan bygge deres egen depotinfrastruktur og få den reguleret, eller de kan købe en depotteknologi fra en leverandør og bruge den og få den reguleret.”

Især hvis bankerne vælger at opbygge deres egne løsninger , kan udgifterne og tiden samle sig hurtigt. Bankerne bliver nødt til at ansætte dedikerede udviklere, der “allokerer store investeringer til infrastruktur” inklusive datacentre og servere og kører det regulatoriske spektrum – en proces, der alene kan tage “6-12 måneder.”

”Niveauet for indsats og investeringer, der kræves for at give en institution en virksomhedsklar egenopbevaringsløsning, er væsentligt højere end for en person. Det kræver lidt forskellige teknologier og styringsprocesser for at sikre milliarder af dollars i digitale aktiver, ”tilføjede han.

Uanset hvilken rute bankerne følger, siger Pailhon, at det er et tegn på kryptos voksende legitimitet, at banker som BNY Mellon ønsker at levere depotløsninger. Når kryptos samlede markedsværdi vokser, og værdien af ​​aktiver for institutioner og endda nogle enkeltpersoner stiger, bliver sikre depotløsninger desuden vigtigere.

”Du kan ikke beskytte 5, 10 eller 50 milliarder dollars i bitcoin med en garagebaseret server eller en luftgappet computer placeret i en bunker i Appalachian-bjergene. Du er nødt til at indføre en fuldstændig overflødig, modstandsdygtig, sikker, certificerbar og kontrollerbar forvaringsinfrastruktur, der kan skalere og styrke millioner af brugere og understøtte hundredtusinder af digitale aktivtransaktioner om en måned. Den fremtidige succes og vedtagelse af digitale aktiver og den digitale aktivforvaltningsindustri vil afhænge af dette. ”

Les baleines à monnaie détenant 100k+ BNB

Les baleines à monnaie détenant 100k+ BNB ont augmenté de 84,6% en 6 mois

  • Binance Coin des baleines détenant 100 000 BNB ou plus est passé de 26 à 48 en 6 mois
  • Cela représente une augmentation de 84,6 % en six mois
  • L’activité sur la chaîne intelligente de Binance continue à monter en flèche
  • La Binance Coin continuera à prospérer grâce à l’utilisation accrue de la Binance Smart Chain

Le nombre de baleines Binance Coin détenant 100 000 BNB ou plus a augmenté de 84,6 % au cours des six derniers mois. C’est ce qui ressort des données partagées par l’équipe de Santiment, qui explique également que le nombre d’investisseurs dans cette catégorie est passé de 26 à 48 au cours de la période considérée. Leur analyse de Binance Coin a été partagée via la déclaration Crypto Trader suivante et le graphique d’accompagnement démontrant la croissance des Baleines BNB.

#BinanceCoin a maintenant atteint un sommet historique stupéfiant de ~175$, et s’est découplé de Bitcoin (également un autre ATH aujourd’hui). Il y avait 26 adresses BNB avec 100k+ jetons il y a 6 mois, contre 48 il y a quatre semaines, juste avant le décollage initial de BNB.

L’activité sur la chaîne intelligente de Binance continue à monter en flèche

Dans une analyse antérieure, il avait été observé que le nombre de transactions quotidiennes comptabilisées sur la chaîne Binance Smart avait dépassé celui d’Ethereum. La vérification des chiffres révèle une fois de plus que la Binance Smart Chain a traité 2,124 millions de transactions au cours des dernières 24 heures. Dans le cas d’Ethereum, le réseau a traité 1,258 million de transactions.

Si l’on fait le calcul, le nombre de transactions quotidiennes sur la Binance Smart Chain a presque doublé par rapport à Ethereum. Le PDG de Binance, CZ, a partagé cette étape importante via le tweet suivant.

Il y a presque 2x plus de transactions sur #BSC que sur ETH.

Si vous voulez plus d’utilisateurs pour votre Dapp, vous devez être sur #BSC maintenant. pic.twitter.com/ZYnbFOVysc

– CZ 🔶 Binance (@cz_binance) 18 février 2021

La pièce de monnaie Binance atteint un nouveau record de 199,67

Une activité élevée sur le réseau va de pair avec une augmentation correspondante avec le jeton natif d’un réseau en chaîne. Dans le cas de la Binance Smart Chain, BNB a imprimé un nouveau record de 199,67 dollars, après avoir gagné 57 % par rapport à son plus bas niveau d’hier (127 dollars).

Les gains massifs affichés par Binance Coin (BNB) sont également dus à l’augmentation de l’activité commerciale sur la bourse décentralisée de PancakeSwap. Cette dernière plate-forme est désormais la deuxième plus importante DEX en termes de volume d’échanges, comme le souligne une fois de plus CZ sur Twitter.

Ce n’est plus qu’une question de temps. Félicitations à @PancakeSwap 👏👏👏 https://t.co/lutijNZwQZ

– CZ 🔶 Binance (@cz_binance) 18 février 2021

Il y a de fortes chances que la Binance Coin continue à prospérer tout au long de l’année, car de plus en plus de DApps sont construits sur la Binance Smart Chain, attirés par des frais moins élevés que ceux d’Ethereum.

Pourquoi Bitcoin bat l’or comme réserve de valeur dans un graphique

Le bitcoin et l’or sont tous deux des réserves de valeur. Mais alors que la CTB atteint un nouveau record semaine après semaine, le prix de l’or est en baisse.

  • Le prix de Bitcoin atteint un niveau record
  • L’or, autre réserve de valeur, n’a pas pu suivre le rythme.
  • La valeur de l’or par rapport aux bitcoins est à son plus bas niveau historique.

Est-il encore exact d’appeler Bitcoin “or numérique” alors que l’objet réel perd de sa valeur?

Le rapport or-bitcoin est à un niveau historiquement bas, ce qui signifie que le prix de l’or par rapport à la CTB est à son plus bas niveau depuis la création de Bitcoin. Cela est principalement dû à la course à la hausse continue de Bitcoin. Il faut maintenant 29,63 onces d’or pour acheter un seul bitcoin. Au plus fort de la dernière course de taureaux Bitcoin, en décembre 2017, le nombre était de 14 onces.

Une réserve de valeur est une chose qui peut être conservée sans perdre de sa valeur. Les voitures, qui se déprécient dès que vous les sortez du lot, sont de mauvaises réserves de valeur. L’or, un métal précieux qui ne se décompose pas, est une réserve de valeur classique.

Les investisseurs recherchent des devises, des métaux ou d’autres actifs pour servir de réserve de valeur, en particulier en période de forte inflation ou lorsque d’autres marchés (par exemple, les actions) se font massacrer. Les dollars, bien qu’ils soient soumis à l’inflation, constituent des réserves de valeur solides, voire spectaculaires, à court terme ; l’inflation a atteint l’année dernière un taux estimé à 0,62 %.

Mais le bitcoin génère des rendements bien plus intéressants qu’une monnaie fiduciaire qui promet de ne se déprécier qu’un peu chaque année. Selon les données de Nomics, la valeur du Bitcoin a augmenté de 80% depuis le début de l’année. Son prix a plus que quadruplé – 419 % – depuis février 2020, pour atteindre son cours actuel de 52 240 dollars, un record absolu.

Au cours de la même période, le prix de l’or a augmenté de 12 %, passant de 1 586 à 1 776 dollars

Mati Greenspan, fondateur et PDG du groupe de conseil en investissement Quantum Economics, a déclaré à Decrypt : “Bien que ces deux actifs aient leurs avantages et leurs inconvénients uniques, il est clair à l’heure actuelle que le marché est bien plus disposé à couvrir la période d’inflation à venir avec des bitcoins plutôt qu’avec de l’or.

Bien sûr, étant donné la volatilité historique des deux actifs, le ratio or/bit peut être revu à la hausse. Il ne faut pas chercher longtemps sur le calendrier pour voir qu’un bitcoin ne pouvait acheter que 3,04 onces d’or le 12 mars 2020, alors que le monde trébuchait dans une crise financière induite par une pandémie.

Une telle volatilité est presque suffisante pour aspirer à l’étalon-or des années 1920, lorsque, selon la loi, les dollars américains pouvaient être échangés contre de l’or à un prix fixe de 20,67 dollars l’once. Et bien. Un nouvel étalon Bitcoin semble de toute façon plus amusant.